La santé au cœur des priorités

C’est l’un des grands chantiers prioritaires. L’accès aux soins de premier recours est un enjeu de la politique de la ville et la situation de carence médicale qui commence à frapper Aubergenville doit être rapidement endiguée.

La commune ne compte aujourd’hui que 5 médecins généralistes, avec une part majoritaire de professionnels âgés de plus de 55 ans (toutes spécialités) et donc proches de la retraite.
Le défi de leur remplacement devrait se poser d’ici quelques années.

« Ce sont les médecins eux mêmes qui nous ont alertés », reconnaît Thierry Montangerand, Maire d'Aubergenville, lui même kinésithérapeute de profession.

Une convention a été signée en fin d’année dernière avec l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) des médecins libéraux Île-de-France qui a réalisé un diagnostic de l’offre de soins de la ville.

Parmi les pistes privilégiées qui permettraient d’attirer de nouveaux médecins, une nouvelle maison de santé pluridisciplinaire pourrait voir le jour d’ici 2018 sur le site de l’ancien siège social de la Communauté de Communes Seine Mauldre, à côté de la Mairie.

La structure regrouperait des cabinets de médecins généralistes, d’infirmières, de podologues… « Et nous aimerions également qu’un(e) gynécologue-obstétricien viennent grossir les rangs de nos spécialistes », avoue Thierry Montangerand. Une annexe de la maison de santé pourrait aussi être créée dans le quartier d’Elisabethville.

randomness