Journées Européennes du Patrimoine 2019

Samedi 21 Septembre 2019 (Jour entier) - Dimanche 22 Septembre 2019 (Jour entier)

 

Qui a dit qu’Aubergenville ne regorgeait pas de trésors cachés ? Parfois même sous nos yeux, aux coins de la rue où nous avons élu domicile il y a plusieurs années ou plus récemment. Il n’est pas rare d’ailleurs d’arpenter les rues de notre ville de naissance ou d’adoption sans réellement nous rendre compte de sa richesse, associative, culturelle ou patrimoniale. Combien de fois par exemple êtes-vous passé devant l’église du quartier d’Elisabethville, à pied, à deux roues ou en voiture, sans prendre le temps de vraiment regarder l’édifice dans toute sa complexité et sa splendeur, de chercher à connaître son histoire et même son vrai nom ? En septembre, l’église Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus de la Sainte Face, plus connue sous le nom de l’église Sainte-Thérèse, dévoilera ses secrets et son histoire encore peu connue lors de deux événements ouverts au public.

Samedi 21 et dimanche 22 septembre, la 36e édition des Journées européennes du patrimoine, placée cette année sur le thème européen « Arts et divertissement », vous permettent de découvrir ou redécouvrir votre ville et son édifice culturel à travers le temps.

De 10h à 17h, Catherine Chauvelier de l'association Amicale Aubergenvilloise de Généalogie et d’Histoire, propose une visite guidée et gratuite de l’édifice Sainte-Thérèse. Un retour dans le passé d’Aubergenville qui vous est également proposé à travers une exposition de cartes postales anciennes d’une collection privée (début 1900-1930 surtout et 1950-1960), sur le parvis de l’édifice place Louvain.  Les Journées Européennes du Patrimoine sont organisées par le ministère de la Culture et placées sous le patronage du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne.

Plus d’informations auprès de Catherine Chauvelier au 06 26 30 30 83 ou par mail chauvelier.catherine@wanadoo.fr

 

Dimanche 22 septembre, à 14h30, le GRMCAE, vous propose de (re)découvrir la « cité Renault » et d'en retrouver les partis pris en parcourant un chemin qui passera devant l'usine, les groupes Eglise et Seine de la cité, avec un petit détour par le groupe scolaire reine Astrid (pour évoquer Jean Prouvé).

«Le quartier d'Elisabethville est surtout connu par l'originalité de son lotissement des années 1920 avec ses monuments emblématiques. 30 ans après, un autre projet urbain original voit le jour sur la partie de la Garenne encore boisée. Entre 1950 et 53, œuvrant pour le compte de la toute récente Régie Nationale des Usines Renault (RNUR), l'architecte Bernard Zehrfuss (Le CNIT, l'immeuble de l'UNESCO à Paris...), érige une cité ouvrière paysagée dans un style résolument moderne.
Il y associe les arts, avec l'architecte décorateur Jean prouvé et le peintre Félix Del Marle, au service d'une réalisation « sociale » de qualité.

Rendez-vous dimanche 22 septembre à 14h30, place de Louvain, devant l'édifice culturel sainte Thérèse. Durée de la visite, environ 1h30. 

randomness